Étiquettes

,

80-notes-de-jaunePrésentation de l’éditeur

Enfermée dans une relation d’un ennui mortel, Summer trouve refuge dans la musique et joue Les Quatre Saisons de Vivaldi dans le métro londonien.
Lorsque son violon est détruit au cours d’une violente altercation, la jeune femme reçoit une offre étonnante : Dominik, séduisant professeur d’université à la sensualité débordante, se propose de lui fournir un nouveau violon en échange d’un concert privé. C’est le début d’une relation tumultueuse, placée sous le signe de la soumission. Summer a tôt fait de découvrir de nouvelles formes de plaisir…

Il s’agit d’un roman érotique plus que d’une romance dans le genre de  »50 nuances ». Les personnages sont plus construits et plus crédibles.
Les deux personnages sont intéressants et attachants.
La musique prend une place importante dans le récit. Habituellement peu sensible à la musique, je me suis laissée embarquer et toucher par cet aspect.
J’ai préféré la première partie du récit qui se passe à Londres, où commence l’histoire et l’initiation de Summer à de nouveaux plaisirs.
La seconde partie à New York est beaucoup plus trash et dérangeante. Summer se perd dans un univers glauque.
J’ai apprécié cette lecture, un peu bousculée avec la seconde partie, mais je suis curieuse de lire la suite. Le sentiment amoureux n’est pas le propos principal mais ça ne m’a pas dérangé. J’ai bien apprécié ce bouquin, maintenant, j’attends la suite !
Publicités