Plus de deux mois sans rien écrire ici, c’est impardonnable ! Mais quelquefois, la pression des médias sociaux est telle qu’une pause est agréable.

busy-pink

Initialement, j’avais prévu de ne m’arrêter qu’un mois, en août, le temps des vacances. En profiter pour passer du temps avec la famille et faire quelques travaux à la maison. Et c’est là que les choses se sont compliquées. Le chantier s’est éternisé sur 6 semaines. J’avais l’impression de ne plus en finir.

Enfin le canapé a retrouvé sa place dans le salon et les cartons ont disparu de la cuisine !

Pendant cette période, j’étais incapable d’avancer ; qu’il s’agisse des peintures ou de mon écriture.  J’étais bloquée sur une idée, une histoire qui ne fonctionnait pas avant de réaliser que le plus simple c’était de la mettre de côté. J’ai tant de projets qui attendent. Je me suis remise en mode écriture dans une maison fraîchement décorée et pimpante !

Je suis en train de travailler sur un deuxième épisode de « Nuit d’ivresse ». Je vais développer une série à partir de cette nouvelle. J’avais laissé cette possibilité en créant des personnages féminins secondaires, des amies dans l’entourage d’Aline. A l’époque, je n’étais pas inspirée, je ne savais pas encore ce que j’allais leur faire vivre. Mais les idées sont arrivées et même si j’ai peu écrit pendant ces deux mois, j’ai travaillé les plans de plus d’un projet !
Je me suis lancée dans l’écriture depuis quelques jours de « Folle nuit », la suite donc.

Parallèlement, j’ai décidé de participer au NanoWriMo. C’est une espèce de challenge personnel dont le but est d’écrire 50 000 mots durant le mois de novembre. Pour plus de détails je vous conseille la lecture de cet article : l’histoire du NaNoWriMo et du blog dans son ensemble. Ceci se déroulera sur le mois de novembre. Je me suis fixé un objectif quotidien de 1800 mots et je pousserais dont jusqu’à 54 000 mots. J’ignore totalement si je suis capable de m’astreindre à tel régime, et d’en faire subir les conséquences à la famille !!! Je ferais sûrement le point ici au cours de l’expérience.

Mais comme j’ai des projets qui font moins de 50 000 mots et que je ne vaux pas voir traîner trop longtemps, j’ai décidé de me lancer dans un « nano warm up » (je sais, le langage est particulier, j’essaie de me familiariser ! ), une phase d’échauffement avec un objectif de 25 000 mots pour le mois d’octobre, histoire de commencer doucement ! J’ai enregistré un tableau « compteur journalier » dans google drive, et je me suis lancée.

word count chart main

 

 

 

 

 

Bon ! je ne suis pas encore très en rythme, j’ai déjà 1000 mots de retard ( que je compte bien rattraper).

Beaucoup doivent se dire : à quoi bon ?

J’ai passé une année extraordinaire, au niveau de l’écriture, et j’ai fait beaucoup de progrès, acquis des connaissances, des techniques. Ceci est un beau challenge pour moi, d’arriver à rester concentrer, garder un rythme, un cadence.

Je veux pousser plus loin mes limites, me contraindre à dépasser le blocage, mon pire ennemi. Je pense que je vais beaucoup apprendre pendant cette période, et je m’en réjouis.

Publicités