Mots-clefs

,

« Vivement 2014 et que cette fichue année se termine ! » Depuis quelques jours et à l’approche de cette fin d’année, j’ai entendu cette petite phrase dans la bouche de plusieurs personnes de mon entourage. Et, à chaque fois, je suis surprise.

Je l’ai bien aimée, moi, cette année 2013 ! J’en ai connu des bien plus sombres ! Les impôts qui augmentent, la grogne sociale sont passées au-dessus de ma tête sans que j’en attrape ni une migraine, ni un ulcère. C’est finalement une rengaine qui revient régulièrement.

Je reste une angoissée de nature, mais j’ai décidé de cultiver mon bonheur et rester éloignée de tout cet ennui politique et financier. Je m’écoute moi ! Et ça me fait du bien !

A la même période l’an passé, j’écrivais avec l’espoir lointain et très hypothétique que je serais capable de passer à l’auto-publication. Mais je ne me sentais absolument pas prête.

Je errais de blog en blog, français ou américains sur l’écriture et les livres, où chacun y allait de ses résolutions pour l’année à venir ; critiquant quelquefois ce principe pour le qualifier d’idiot, car généralement personne ne s’y tient. C’est souvent vrai !

Inspirée par tous les articles, j’ai écrit mes résolutions pour 2013, comme un vœu pieu, sans penser qu’elles pourraient être un guide pour les douze mois qui suivaient. J’avais besoin de progresser dans tous les domaines (c’est encore vrai ), et j’ai listé les choses que j’aimerais voir réalisée dans l’année.

Et je les ai collé dans mon agenda – précieux recueil de mes idées, de mes projets, de mes bilans. Une extension de mon cerveau, comme l’est Evernote sur mes écrans – comme le montre la photo ci-dessous. La colonne de droite floutée, étaient des objectifs personnels, comme se remettre à courir et s’inscrire à un 10 kms, je n’en ai pas réalisé beaucoup et si je suis allée courir 6 fois dans l’année c’est bien le maximum ^^.

résolutions2013

La liste était longue : 26 points.

26 points sur lesquels j’ai travaillé, j’en ai atteint 17, mais l’objectif le plus fou pour moi était de passer à l’auto-édition. Tellement fou, que je ne l’envisageais pas avant une autre année et m’étais retenue de l’écrire sur cette liste. Je l’avais pudiquement évoqué dans mon point 19 : Réfléchir au processus d’auto-édition sur le net.

Pourtant, j’ai publié, 3 fois sous le nom de Sybil LANE. Comme j’ai vécu cette première année, plus comme une expérience qu’un vrai projet, j’ai exploré d’autres voix. J’ai publié 5 ebooks supplémentaires sous un autre pseudo et j’ai été enchantée par ces premières expériences. Je pense que je vais dépasser les 1500 ebooks vendus et 250 offerts en gratuits. J’avais besoin de me jeter à l’eau.

Alors oui, j’écris tous les jours ou presque. Oui, j’ai terminé plusieurs nouvelles, expérimenter plusieurs genres littéraires, je tiens un journal, pas quotidien, mais je fais régulièrement mes « pages du matin » et j’ai beaucoup appris.

Mais je sais aussi que je n’ai toujours trouvé au fond de moi assez de rigueur et de discipline pour avoir une organisation quotidienne et c’est ce qui pénalise le plus. Je n’ai toujours pas de bêta-lecteur non plus. Je voudrais lire plus aussi, sans y parvenir. Je m’étais fixée entre 5 et 7 livres par mois au minimum, j’y suis arrivée mais je lis moins qu’avant et ça me manque !

Je vais réécrire ces trois points sur mes objectifs 2014, en me donnant plus de moyens pour y arriver.

Ce qui n’était qu’une idée folle est devenu un vrai projet. Je ne suis pas naïve, je sais qu’il me reste énormément de travail pour proposer des écrits de qualités, mais je m’y emploie avec passion.

Je peux déjà dévoiler un peu de mes objectifs 2014 :

Je suis en train de réécrire « Nuit d’ivresse » pour en faire une novella, le premier volet d’une série qui s’appelle quelques nuits et dont je parlais déjà . J’espère le sortir en février, et un volet chaque mois ensuite. Mais pour y arriver, il va falloir que je fasse preuve de plus de rigueur.

Et pour terminer sur une note coquine. Voici la photo qui m’a permis de visualiser l’un des héros de la série !!!

shower-man _ Trevor

Publicités