J’ignore si être auteur signifie passer d’une phase à un autre dans un éternel recommencement, mais j’ai ce sentiment de vivre des montagnes russes au niveau de ma motivation et de mon inspiration.
J’ai passé un mois d’octobre vidé et quelque peu abattue. Mon compteur de mots a atteint un niveau acceptable, mais j’ai le sentiment de n’avoir rien fait. Sans doute parce que j’ai travaillé sur « Nuit d’ivresse » que je veux réécrire et sur lequel j’ai bloqué. Je ne sais pas pourquoi, il manque quelque chose dans l’intrigue pour me passionner. Je l’ai rangé dans un coin de mon cerveau jusqu’à ce que je trouve l’idée qui fasse que l’histoire s’imbrique bien et me plaise.
Je suis d’autant plus frustrée à ce propos que j’ai déjà vécu le même épisode avec le même projet l’année dernière. J’avais décidé de l’écrire pour le nanowrimo (vous savez ce défi d’écriture de 50 000 mots sur le mois de novembre). Je me suis interrompue en chemin, avant de me rabattre sur ce qui sera le volume 2 de cette même série. Hélas, je ne peux pas terminer le second avant le premier pour un problème de chronologie, car les histoires de chevauchent. Les deux projets sont avancés aux deux tiers, en attendant un déblocage.

Ceci n’est pas bon pour mon défi d’une histoire publiée chaque mois. Mais, il y a longtemps que je suis larguée ^^. Je ferai bien un bilan à un moment ou un autre à ce sujet.

Donc les trois quart du mois d’octobre ont été pénibles, jusqu’à ce que je jette l’éponge avec « nuit d’ivresse » et que je me lance avec frénésie dans la suite de « la maîtresse du capitaine », ma première romance historique. Je portais depuis longtemps cette histoire que j’étais impatiente d’écrire. J’étais tellement prête, que je n’ai pas fait de statistiques, mais j’ai probablement écrit plus de 2500 mots par jour en moyenne. Les premiers chapitres j’oscillais entre 5000 et 3500 mots chaque jour. Le texte coulait tout seul.
Les choses sont allées si vite que je suis déjà dans la phase de révisions. Les différentes parties font des aller-retour via le partage de google-drive avec ma bêta-lectrice.
Je pense le sortir avant la fin du mois.

Voici d’ailleurs la couverture (si quelqu’un a un commentaire à faire c’est le moment )

épouse 03-500Vous aviez fait connaissance de Constance dans le volume 1 de la série « les filles du vignoble » (Oui ! Ça y est, j’ai donné un titre à ma série). Vous allez faire un peu plus connaissance d’Hélène dans ce second volume.
Délaissée par son mari depuis quatre ans, elle a décidé de se divertir en prenant un amant. Quand l’occasion se présente en la personne de Filippo, un des membres de la troupe musicale arrivée pour un mois. Elle se jette dans une liaison et s’initie à de nouveaux plaisirs.
Au terme de cette aventure, elle devient une femme plus sûre d’elle et séduisante, et suscite l’intérêt de son mari, Édouard. 
Entre les tensions familiales et les problèmes de succession, ils vont se rapprocher d’autant que son époux à décider de faire sa conquête.

arabesque1Avec cette prochaine sortie, j’en ai profité pour retoucher la couverture du 1er volume.

cover capitaine 02 ter2-500

Sinon j’essaie de faire le nanowrimo, mais maintenant que je suis arrivée au stade des corrections, mon rythme d’écriture a beaucoup ralenti.
Je ne sais pas si j’irais au bout de mon idée, mais j’ai une petite histoire, une romance de Noël que j’essaie de terminer depuis l’année dernière. Si j’ai le temps, je vais essayer de me plonger dedans et atteindre cet objectif de 50 000 mots dans le mois. Je crois que j’ai dépassé les 30 000.

Vous l’aurez compris, je suis plongée, comme d’habitude, dans mon écriture, et ne suis pas très présente sur les réseaux sociaux !  Mais je vous dis à bientôt pour le lancement de cette seconde romance historique !

 

Publicités