Étiquettes

bilan01

Il y a toujours un moment où il faut regarder derrière soit, ne serait-ce que pour voir le chemin parcouru. Le fait de basculer dans une nouvelle année, nous incite souvent à cela.
Je l’ai assez répété ici, pour moi l’année 2014 a été une période très pénible sur le plan personnel. L’accident cardiaque de mon mari, les semaines d’hospitalisation, la rééducation, notre vie à l’arrêt, les complications professionnelles ont jalonné ma vie.
Quand je repense aux quatre premiers mois de l’année, j’ai l’impression d’avoir été frôlée par un astéroïde qui aurait bien pu m’emporter avec lui dans le néant. J’étais vraiment au fond du trou et je devais tenir l’ensemble de la famille à bout de bras.
Qu’est-ce que ça a été dur !
Ma planche de salut a été l’écriture. Ça a été mon échappatoire, quand j’ai enfin pu pensé un peu à moi.
J’avais goûté à l’autoédition l’année précédente et que j’avais apprécié, je me suis lancé un défi. Je l’ai mentionné de temps à autre comme mon #défi2014. Il s’agissait d’éditer une nouvelle par mois jusqu’à la fin de l’année.
Celles et ceux qui me suivent savent déjà que je n’ai pas tenu cet objectif.
En fait je ne l’ai pas réussi dans le sens où je n’ai pas publié une fois par mois, mais c’est surtout parce que mes nouvelles se sont transformées en novellas, puis en roman pour le dernier. Si je n’avais « produit » que des nouvelles, j’aurais publié environ 112 000 mots, j’ai publié 163 750 mots depuis avril 2014.
Je me suis lancée tête baissée dans ce projet parce que j’en avais besoin. Je me suis mise à réfléchir, à avoir une vue d’ensemble quand je suis sortie du brouillard, très récemment. Et j’ai réalisé que j’allais devoir procéder à des ajustements au cours de 2015, mais ce n’est pas l’objet de cet article.

Mon année 2014 en quelques points

Publications

Si ma vie personnelle a été pénible, l’écriture et les livres ont ensoleillé certains jours. Pouvoir emmener des histoires jusqu’au bout, aimer ses personnages sont des sensations très agréables. J’ai été heureuse de sortir 5 livres cette année. Tellement heureuse de baigner dedans que ces publications ont donné lieu à des séries.
Demoiselle d’honneur est devenue une série lorsqu’un deuxième volet « Sans engagement » est né. (Je peux déjà annoncer la sortie prochaine d’un troisième opus puisque je termine en ce moment la phase d’écriture.)
Après Demoiselle d’honneur j’ai connu un étrange période d’euphorie. J’ai commencé 3 projets qui étaient toujours plus long les uns que les autres, et qui ne rentraient pas du tout dans mon défi d’une nouvelle par mois. Quand j’ai vu que je n’y arriverais pas, je me suis laissée faire et j’ai écrit « La maîtresse du capitaine« , une romance historique et érotique. Constance, l’héroïne a deux sœurs à qui j’avais très envie de donner vie. C’est déjà fait pour Hélène qui est « une épouse à conquérir » sorti en décembre. J’ai eu un plaisir immense à écrire cette histoire qui m’a habitée pendant des mois avant qu’elle ne sorte. Je regrette qu’elle ne rencontre pas trop de succès, car c’est sans doute mon livre le plus abouti.
La plus jeune sœur, Laurencie attend son heure pour 2015.
Et enfin, il y a « Soir d’orage » sorti en septembre que j’adore également et qui, naturellement sera suivi par d’autres « Orages ».

livres20144

Quelques chiffres

— 5 livres (nouvelle, novella, roman ) publiés, comme je viens de l’expliquer juste au-dessus.
— 5150  lectrices ( et lecteurs ?). Je m’en réjouis, même si j’espère que ce sera le double l’année prochaine ;).
— 333 820 mots écrits ( 250 840, en 2013 ). L’air de rien, j’ai fait du chemin !!!

Mon écriture

Elle a tellement évolué que je ne me souviens plus comment je procédais l’année dernière. J’exagère à peine ! À force de travail, je suis devenue plus méthodique sans même m’en rendre compte. En matière d’écriture, la routine est la meilleure alliée pour progresser. Pendant plusieurs mois, j’ai écrit tous les jours. J’ai maintenant plus de facilité à structurer mes idées et mon organisation s’est nettement améliorée.
Je peux enchaîner plusieurs jours à 3000 mots écrits, ce qui n’était pas dans mes habitudes auparavant.
Voilà pour la manière ! Quant au contenu, j’espère aussi m’être améliorée. J’ai conscience de certains de mes tics de langage et autres manies. J’essaie d’arranger ça. Je me dis que si je progresse ainsi chaque année, je finirais par avoir un bien meilleur style ( Restons optimiste ! ).

*******

J’ajoute un point à ce bilan : Mes lectrices. Je suis heureuse des rencontres virtuelles et des échanges qui ont enjolivé mon année. Je suis étonnée chaque fois qu’une d’entre vous me dit avoir apprécié mes écrits. C’est un plaisir inégalable !
Je remercie chacune d’entre vous en espérant poursuivre l’aventure en 2015, ensemble.

ecrire1

Publicités