Mots-clés

, , , ,

 

Fin de la pause estivale ( qui avait commencé en janvier dernier sur ce blog) .
Il semblerait que j’ai des soucis de communication ces derniers temps. J’avais disparu des radars, je sais…
Soyons honnête, le découragement était en partie responsable de ce silence sur le blog et les médias sociaux. Quand on est peu lu, il faut savoir trouver les ressources pour continuer. Si on n’arrive pas à motiver les autres pour vous suivre, difficile de se motiver soi-même.
Donc, j’ignore si je suis repartie pour une longue période de publication ; l’avenir me le dira. Mais c’est dans ces périodes charnières où l’on repart pour une nouvelle saison ou activité que l’on fait des listes, prend des résolutions. Bref ! Je me coince toute seule au pied du mur en notant ici les changements qui vont intervenir
L’idée de cet article était de parler de l’avenir du blog uniquement, mais une feuille de route plus générale est nécessaire pour un peu de cohérence.

Le blog

Je suis motivée pour apporter un petit lifting (j’ai déjà modifié la bannière et quelques autres éléments) à mon blog, et changer quelques points dans sa ligne éditoriale. Parce que si je ne dois parler ici que de la sortie de mes livres, fatalement je n’ai rien à dire en ce moment (et peut-être pour un bon moment) puisque je ne publie rien.
Un blog d’auteur s’il se résume à parler des livres de son créateur risque d’être ennuyeux et s’il faisait vendre des livres ça se saurait. Si c’était l’unique vocation de cet espace, ce serait raté pas de doute ! J’ai d’ailleurs lu un super article sur ce sujet il y a quelques temps sur le blog « Romanceville »

j’ai souvent l’impression de retrouver la même naïveté profane lorsque je vois des auteur-e-s lancer leur blogue, persuadé-e-s qu’il-les y trouveront le succès qui fait pourtant défaut à leurs livres.

J’aime les blogs et le blogging. J’ai eu deux blogs avant celui-ci, et j’en avais également créer un pour l’association dont j’ai été présidente pendant cinq ans. J’aime fouiner dans cet univers, recevoir des infos intéressantes, trouver les recettes de cuisines qui m’intéressent, découvrir des DIY, conseils, astuces, articles de fond sur des domaines divers et variés. Douze ans que je baigne dedans, et que j’aime ça.
Cet univers a considérablement évolué au fil des ans. J’ai changé aussi.
Donc, il es normal que le blog avance aussi. Je vais continuer à parler de mes livres, de l’écriture et … d’autres choses.
Non, je ne vais pas devenir une blogueuse « lifestyle ». Notez bien que j’envie ce genre de fille qui a toujours quelque chose d’intéressant à dire.
Hélas, je ne suis pas une fana de fringues et ma trousse de maquillage est constituée en tout et pour tout d’un mascara et d’un crayon noir. Autant dire que ça limite le nombre d’articles. Et pour tous autres sujets abordés généralement sur ces blogs où les filles ressemblent à de véritables héroïnes ; ma vie est aussi trépidante que celle d’un hamster dans sa roue ^^.
Depuis plus de cinq ans que j’ai choisi le pseudo Sybil LANE, que j’ai commencé à m’autoéditer et que j’ai ouvert ce blog, j’ai fait du chemin.

Ma manière d’écrire a changé (heureusement ) et la ligne éditoriale de ce blog a régulièrement évolué.
Au début, je m’inquiétais d’avoir du contenu, alors j’ai posté des histoires courtes que j’avais écrites. Ensuite, je me suis amusée à publier sur des sujets plus légers, avant de me concentrer sur mes propres écrits.
Donc rien d’étonnant à ce que les choses bougent encore. Mon idée du moment c’est d’écrire sur l’univers des livres et de la romance dans la continuité de ce qui existe déjà ici et de compléter par des articles sur divers sujets qui me concernent et me touchent, mais qui n’ont pas forcément à voir avec l’écriture. Je suis aussi impatiente de découvrir les évolutions que vous (enfin là je m’avance. C’est surtout moi qui m’enflamme).

 

Et l’écriture…

Comme le blog, mes écrits ont subi un énorme ralentissement. J’en avais besoin. Je me mettais trop de pression sur des objectifs impossibles à atteindre étant donné le peu de temps dont je disposais.
Difficile de retrouver un rythme, une routine après une interruption nette… Je n’arrive pas à écrire tous les jours. Et jusqu’à ces jours-ci, je ne parvenais pas à me fixer des objectifs clairs sur mes futures publications. J’écrivais quelques lignes sur un projet, puis je passais à un autre.

Mais ce week-end, j’ai pris le temps de remettre de l’ordre, à la fois dans mes idées et dans mes priorités.
Il y avait bien un projet que j’avais l’intention de reprendre bientôt. Il s’agit d' »un elfe très sexy » (titre provisoire). Il s’agit d’une romance de Noël que je reprends tous les ans à l’automne sans jamais parvenir à l’achever.
Au départ, il s’agissait seulement d’une nouvelle, maintenant le texte achevé dépassera les 40 000 mots – autant dire un roman court. Il reste à terminer les cinq derniers chapitres et les premiers ont déjà tellement été vus et revus au fil des quatre ans que je suis sur le projet qu’une première relecture a déjà été faite.
Le travail est donc bien avancé, et j’aimerais enfin arriver à le sortir cette année. Il me reste à peu près trois mois pour y arriver. Je dois me faire opérer dans quatre semaines, et je ne sais pas dans quel état je serai ensuite mais ça me parait néanmoins réalisable.

Pour celles qui me suivent sur Instagram, vous avez sans doute noté que j’avais entamé l’écriture du volume 5 de la série Demoiselles d’honneur. J’ai écrit le premier tiers, mais je vais le mettre de côté pour un moment car je veux reprendre les premiers volumes de la série et ça me paraît logique de le faire dans cet ordre là.
D’abord j’écris un volume 0 sur la rencontre des mariés eux-mêmes, puis je reprends demoiselle d’honneur volume 1 pour l’étoffer et même chose avec le volume 2. Tout ça est trop court et a besoin de correction. J’en profiterai probablement pour refaire les couvertures. Mais ça c’est pour l’année prochaine !

De même il faudra ensuite que je fasse la même chose avec la série « les filles du vignoble » ma série historique : reprendre les premiers volumes et clore avec le dernier (qui est écrit pour moitié). De même pour la série « Orage ». Plus tard ! Beaucoup, plus tard !

Enfin ! les réseaux sociaux !

Celles et ceux qui sont fidèles malgré tout connaissent mon inconstance.

Je n’ai jamais pu me mettre à twitter (je n’y comprends rien), pas plus qu’à Snapchat, et Facebook est chronophage et agressif. Il y a des tas de trucs qui m’agacent dans mon fil d’actualité. J’y ai fait du tri, mais ça reste pénible pour moi. Il vous apporte peu quand vous n’êtes pas une grande bavarde comme c’est mon cas. Il n’est pas fait pour tout le monde. J’y vais beaucoup moins et j’interviens peu.

Ces temps-ci, c’est Instagram que je préfère et de loin. Communiquer par l’image c’est très agréable. Et pour moi qui aime prendre des photos et les bidouiller, c’est un sympathique terrain de jeux.
Et côté fil d’actualité, j’aime admirer de magnifiques paysages, rêver de destinations lointaines, découvrir des bouquins grâce aux bookgrammeuses (oui, il y a un vocabulaire associé – il s’agit des blogueuses littéraires qui ont un compte instagram ), baver sur des plats appétissants, admirer des créations florales de ouf… Et savoir que David Beckham construit des châteaux de princesse en Lego pour sa fille.
Les photos peuvent être accompagnées de textes explicatifs, de conseils, de chroniques littéraires, de promos.
Oui ! C’est plus lisse et plus beau que Facebook ! Et surtout, essentiel pour moi : plus bienveillant. Je n’ai pas encore vu de prise de becs ou d’injures sur Insta.
De plus, il est « jumelé » avec Facebook ce qui me permet de publier sur les deux médias en même temps quand je le souhaite. Il me permet ainsi de rester présente partout.

Je suis encore en phase de découverte, mais je dois dire que j’aime cette façon de communiquer. Si je persiste et continue de m’y plaire, je vous ferai un topo dans  un article ici.

Voilà pour mes espoirs de retour de vacances !

À bientôt.

Publicités